Ce qui devait arriver arriva... Et pire encore. school food punishment est donc passé en major après 3 mini-albums que l'on peut sans contestation qualifier d'exceptionnels. Et comme si ça n'était pas déjà dramatique, le groupe est passé à la Japan Expo l'été dernier, tourne en boucle sur NoLife et sort single sur single, tous génériques d'animes ou de drama... Bref, un sort que l'on ne souhaiterait pas à notre pire ennemi. Mais passée la (grande, très grande) déception de cette récupération du groupe et de sa sur-exposition dans le milieu français de la Jpop (comme dirait l'autre), que reste t-il de leur musique (car au moins, là où ils sont restés constants, c'est dans la bizarrerie de leurs titres de chansons et dans la qualité de leurs pochettes)  ? Voyons cela avec le premier de leurs 532658 singles sortis en 4 jours et demi.


sfp___fi
school food punishment - futuristic imagination
(2009.05.27)

01 - futuristic imagination
02 - flat            
03 - you may crawl -Takkyu Ishino Remix-


Force est de constater que futuristic imagination remplit parfaitement son office de première chanson major, puisqu'elle parvient à mêler sans trop de dégâts le son particulier du groupe avec quelque chose d'assez peu palpable mais qui sonne tout de suite plus commercial que leurs chansons précédentes. Voire même légèrement générique d'anime... Mais ne faisons pas (encore) la fine bouche, car la chanson est d'une efficacité dévastatrice, d'un niveau bien supérieur à la soupe Jpop habituelle et fait honneur au genre (oui, oui, tout ça, et pourtant, j'étais loin de penser ça quand le single est sorti... flat est originale car les couplets ne correspondent pas tellement au refrain. Ce dernier ne me plait pas et la chanson rentre par une oreille et ressort par l'autre sans laisser aucune trace. you may crawl est une des meilleures chansons du groupe, et Takkyu Ishino, moitié du duo pourtant culte Denki Groove réussit le tour de force de lui enlever la plupart de son intérêt... Cela dit, ayant une certaine habitude de la musique électronique, je parviens quand même à trouver dans cette répétition un côté assez envoutant. Mais bon, globalement, on ne peut pas dire qu'il se soit foulé.
Bon, un single qui reste honorable, même s'il ne vaut que pour sa face A, assez décoiffante...