12 août 2007

Miwako Okuda - Futari

Miwako Okuda - Futari 1. Aozora no Hate2. Mugon3. Ame no Oto4. Ame to Yume no Ato ni5. Nichiyoubi no Asa6. Yume7. Kanashimi ni Oborete8. Habataite Tori wa Kieru9. Zetsubou no Hate10. Sakura Chiru Mae ni11. Buranko ni Yurete12. Utau Riyuu12. Futari 2002.11.4.LaValse Je me suis rendu compte que l'album Futari n'était pas sur le blog. Ou en tout cas, je ne le trouve plus. Donc voici une petite piqûre de rappel, ou l'occasion de faire la découverte d'un des meilleurs albums existant au monde. Rien que ça.
Posté par Disarm à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2006

Les fleurs de cerisiers, le retour...

Cori a fait une traduction de la dixième chanson de l'album Futari, Sakura chiru mae ni. J'ai donc modifié mon post sur cette chanson. C'est par ici!
Posté par Disarm à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2006

Ensemble...

Et voilà, nous en sommes déjà à la dernière chanson de l’album Futari. La chanson de clôture, nommée comme l’album, est une ballade toute douce, à la manière d’une valse. C’est une chanson parfaite pour clôturer un album parfait. Miwako y utilise quelques mots en anglais. L’histoire qu’elle nous raconte mèle tous les thèmes de l’album, pour en tirer une histoire une fois de plus bouleversante. Le petit ami de Miwako s’est jeté du 9ème étage, et elle regrette qu’il ne lui ait pas parlé. On peut même comprendre à demi mots que Miwako... [Lire la suite]
Posté par Disarm à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2006

Sa raison de chanter...

La douzième chanson de Futari est sans doute la plus surprenante, la plus originale, la plus magnifique. Il s’agit d’une ballade très lente au piano. Miwako y est apaisée, amoureuse, heureuse… Mais soudain, un courant électrique traverse la chanson, sans prévenir, guitare électrique et batterie bousculent la chanson et composent une tout nouvelle mélodie. Le chant de Miwako est alors déchirant de tristesse, de colère et de rage. Et la chanson s’arrête net, sans même lui laisser le temps de reprendre son souffle. Et tout ça en... [Lire la suite]
Posté par Disarm à 10:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 août 2006

En se balançant...

La onzième chanson de Futari est un véritable chef d'oeuvre dont la musique vous berce et vous relaxe, pendant que les paroles vous glacent le sang et font monter vos larmes... En effet, sans comprendre les paroles, Buranko ni yurete est une ballade toute douce, une berceuse toute en sensibilité.  Elle commence à la guitare acoustique, rejointe par une flûte, puis par des percussions toutes douces. Entrent dans la danse un violon, des gouttes d'eau et même un sifflement. A la fin, Miwako est même accompagnée d'une boîte à... [Lire la suite]
Posté par Disarm à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2006

Avant que les fleurs de cerisier ne se dispersent...

La 10ème chanson de l'album Futari est une ballade très calme, très douce, à laquelle je ne parviens pas à accrocher. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai du mal à l'écouter en entier, j'ai toujours envie de la passer. Pourtant le chant de Miwako est toujours aussi beau, la musique n'est pas trop mal, et il y a un très joli moment avec des choeurs. Mais le refrain est trop ennuyeux je trouve. Cela dit, les paroles sont très jolies, un peu tristes aussi. C'est l'histoire d'une collégienne (ou lycéenne) qui est amoureuse d'un de ses... [Lire la suite]
Posté par Disarm à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2006

La fin du désespoir...

La première fois que j'ai entendu la neuvième chanson de Futari, je me suis dit "Miwako ne s'est pas foulée". En effet, il semble s'agir d'une version acoustique de la première chanson, Aozora no hate. Pourtant, après quelques écoutes, je me suis rendu compte que les paroles n'étaient pas les mêmes. Mais sans les comprendre, cela ressemblait quand même beaucoup à une version acoustique d'Aozora no hate. Cela suffisait à en faire une superbe chanson, où Miwako déploie des trésors de sensibilité et de grâce, portée par un... [Lire la suite]
Posté par Disarm à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2006

Battant des ailes, l'oiseau disparait...

La huitième chanson de Futari est une ballade orchestrale de facture très classique. L'interprétation de Miwako est comme toujours parfaite. Pour moi qui ne suis pas fan de ballades en général, ce n'est pas la meilleure de l'album car je la trouve trop classique. De plus, je n'ai pas la traduction des paroles en anglais et je ne sais donc pas ce que raconte Miwako (j'ai juste la traduction du titre qui est le titre de ce message...).  Si j'arrive à les trouver j'éditerai le message. En attendant, voila le lien pour la... [Lire la suite]
Posté par Disarm à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2006

Noyée dans la tristesse...

Changement de ton pour la septième chanson de Futari. Dominée par la guitare électrique, le morceau est beaucoup plus rock que le reste de l’album. Le plus remarquable reste l’interprétation de Miwako qui nous dévoile sa tristesse et surtout sa colère, notamment avec les « Doushite? » (Pourquoi?). A la fin du morceau, la voix implorante de Miwako criant « Inai » se perd dans les hurlements de la guitare. Mais qu’est-ce qui rend Miwako tellement en colère? Encore une fois, il s’agit d’amour. Les évenements empêchent Miwako et... [Lire la suite]
Posté par Disarm à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2006

Rêve...

La sixième chanson de Futari est elle aussi construite sur le modèle d’ Aozora no hate et Ame to yume no ato ni. Elle est cependant plus rythmée sur les refrains. La transition couplet - refrain est une fois de plus très réussie, tout comme les refrains, vraiment excellents. Les parties instrumentales ne sont pas en reste, avec un petit piano en fond sur les couplets et des bruits électroniques rappellent des avions qui décollent ou atterrissent (non non, ce n’est pas aussi bizarre que ça…). La voix de Miwako fait merveille,... [Lire la suite]
Posté par Disarm à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]