Appearscover

Ayumi Hamasaki - appears (Single)
Part I / Part II
10/11/1999

1. appears "99 Greeting Mix"
2. appears "Scud Filter Mix"
3. appears "Dub's Eurotech Remix"
4. WHATEVER "Ferry 'System F' Corsten dub mix"
5. appears "JP's SoundFactory Mix"
6. appears "HAL's MIX"
7. immature "D-Z DUAL LUCIFER MIX"
8. WHATEVER "Ferry 'System F' Corsten vocal extended mix"
9. appears "Keith Litman's Mix of Truth"
10. immature "JT Original CM Version"
11. appears "99 Greeting Mix" (instrumental)
12. immature "JT Original CM Version (instrumental)

appears est un des chefs d’œuvre d'Ayumi Hamasaki. Il commence doucement par un chanson quasi a capella, puis explose après le premier refrain. Le passage instrumental que l'on retrouve après chaque refrain est sans conteste le meilleur moment du morceau, même si bien sûr l'efficacité des refrains ET des couplets (ce qui assez rare chez Ayumi pour être signalé!) n'est pas contestable.
Comme premier remix, le Scud Filter Mix est vraiment affreux. le beat est vraiment très lourd, exactement le genre de truc qui donne un mal de crane pas possible. Et pourtant, je ne suis pas hostile à la techno boumboum, mais là, c'est vraiment trop. Ce rythme se poursuit pendant toute la chanson (à l'exception des petits passages où l'on peut reposer nos oreilles). Du coup, on ne prête même pas attention au reste du remix, pas désagréable en plus. Mais le tout est vraiment gâché par l'omniprésence de ce beat assourdissant.
Forcément, à coté du précédent, le Dub's Eurotech Remix parait mieux. Mais cette bonne impression s'efface vite lorsque l'on se rend compte de la répétitivité et du manque d'inventivité du titre... Seules les espèces de cordes un peu disco apportent quelque chose, mais je ne suis pas certain que même ça me plaise vraiment.
La version dub du remix de Whatever est très proche de la version club que l'on retrouvera un peu plus loin sur le single, il y a juste moins de passages chantés. C'est toujours bon, mais sans plus.
2min30 d'intro sans intérêt avant le chant d'Ayumi dans le JP's SoundFactory Mix de appears, puis une guitare acoustique vient nous faire un petit rythme ensoleillé. On se demande un peu ce que ça vient faire dans cet univers technoïde, mais c'est très sympathique. A 5min, un autre changement de rythme, la musique s'arrête même, puis tout reprend. Un peu long donc (8min), mais pas désagréable. Le remix aurait pu être bon voire très bon en le condensant un peu...
Le HaL mix transforme appears une chanson plutôt lente, avec des sonorités industrielles, et toujours ce mélange entre le rock et l'électro. C'est encore une fois particulièrement efficace, offrant un nouveau visage à la chanson.
immature est une des chansons d'Ayumi que j'aime le moins. Et en général, je n'aime pas non plus les remixes de cette chanson. Ici, le remix est loin d'être mauvais (comme d'habitude avec D-Z), mais avec immature dessus, ça passe pas trop.
Première collaboration entre Ferry Corsten et Ayumi, mais pas la dernière, puisque de leurs talents combinés naîtra l'extraordinaire Connected. Pour l'instant, on a droit à un remix Trance de Whatever, et pour autant que j'aime ce style, je n'adhère pas totalement. Je crois que c'est la chanson qui ne passe pas, car les passages instrumentaux me semblent bien meilleurs...
Le Keith Litman's Mix of Truth de appears est long et bruyant. Son intérêt est de proposer toute la chanson, ce qui lui donne une cohérence. Mais en dehors de ça, ça n'est guère palpitant ni même agréable à écouter...
Nous découvrons ensuite la version originale de immature qui sera complètement modifiée pour l'album LOVEppears. La musique n'est pas déplaisante, c'est très Jpop, mais plutôt sympa. Le refrain est abominable par contre, je l'ai toujours détesté, il ruine la chanson...

Au final, un mauvais single. Seule appears et son HaL mix sont réussies, le reste alterne entre le médiocre et le moyen... Une vraie déception...