Boku ga Ikite Ita Koto était le thème du film Nagurimono. Du coup, le Pv est largement composé d'images du film. Je déteste ce procédé. D'une part parce que souvent, les images du film ne collent absolument pas à celles de la vidéo (en commençant par le format et le type de caméra), et d'autre part et surtout parce que ça fait ça de moins où l'on voit son artiste (comme si on voyait trop Miwako par ailleurs...)...
En ce qui concerne la première critique, je dois dire qu'elle n'est pas trop fondée avec ce Pv, puisque les scènes du film s'intègrent plutôt bien à celles où l'on voit Miwako et qu'elles sont montées de façon à coller à peu près à la musique.

Unlimited Free Image and File Hosting at MediaFire

Unlimited Free Image and File Hosting at MediaFire

Les scènes de Miwako sont très simples. Tournées en extérieur, ce qui nous change de Yume et Ame to Yume no Ato ni.

Unlimited Free Image and File Hosting at MediaFire

Miwako porte une jolie robe, mais qui semble trop grande pour elle. Sa coiffure n'est pas terrible, toute plate. Elle chante sa chanson, tantôt dans l'eau sur les bords d'un lac, tantôt dans une forêt brumeuse.

Unlimited Free Image and File Hosting at MediaFire

Les images sont jolies, et Miwako aussi. Sur un Pv de 5 minutes, ça aurait sans doute été ennuyeux, mais là, intercallé avec les images du film, ça passe.

Unlimited Free Image and File Hosting at MediaFire

Cela dit, je regrette l'absence totale d'idée par rapport aux autres Pv où il y avait au moins un peu de recherche... Ca reste une sympathique vidéo.

Unlimited Free Image and File Hosting at MediaFire

Unlimited Free Image and File Hosting at MediaFire

Boku ga Ikite Ita Koto (Pv)

Ps : Au début de la vidéo, il y a la toute fin du making of. J'ai pas réussi à couper, la vidéo buggue... Si vous voulez voir le clip, rien que le clip, allez sur Dailymotion. Mais la qualité sera pas la même!

Ps II : Comme d'habitude, le blog change de look pour un nouveau clip de Miwako... La semaine spéciale Eri Nobuchika a duré 3 mois en fait... Pour ceux qui se demandent d'où vient le titre un peu étrange du blog, il suffit de consulter les paroles de la chanson Bogu ga Ikite Ita Koto, où Miwako demande à son amant de se souvenir de se ce qu'elle voulait voir et entendre, de ce qu'elle aimait, et surtout qu'elle était vivante. Aujourd'hui, c'est moi qui demande à Miwako de nous faire nous souvenir qu'elle est vivante, et pas seulement par son journal, mais par ce qu'elle sait faire le mieux, chanter...