Cela fait bien longtemps que je voulais parler du groupe Bahashishi, que j'ai découvert avec le single Kimagure na Nagareboshi. Je pensais que j'avais le temps, vu qu'ils n'avaient rien sorti depuis octobre 2006. Du coup, je laissais ça traîner. Mais ils en ont eu marre d'attendre et ont donc décidé de sortir quelque chose pour me forcer à parler d'eux. Et ils ont bien réussi leur coup les bougres, avec Oasis, leur formidable nouvelle chanson.

Oasis est une chanson qui n'a besoin que d'une seule écoute pour devenir une drogue. On ne s'en rend pas compte tout de suite, mais au bout d'une dizaine d'écoute où on a l'impression de redécouvrir la chanson à chaque fois, il faut se rendre à l'évidence. On est accro. Tout dans cette chanson respire l'originalité. J'avais déjà remarqué la voix étrange et très bonne de Yurari, la chanteuse du groupe. Ici, elle s'est encore améliorée. Difficile de décrire cette voix, mais c'est clairement différent de ce que l'on entend en Jpop habituellement. L'excellence de la voix est accentuée par la musique. Encore une fois, difficile à décrire. La part belle est faite aux percussions. Le rythme est ensoleillé, on peut retrouver des influences africaines, voire zouk. C'est très musique du monde, c'est génial.
Le Pv n'est pas en reste. Il allie esthétisme par les scènes où l'on voit Yurari et les membres du groupe et émotion, avec une petite histoire mettant en scène Takeru Satô, un jeune acteur/chanteur et une poupée Blythe, dont la chanson fait la promo (je trouve toutes ces poupées particulièrement flippantes soit dit en passant...).
Yurari porte un chapeau assez étrange, mélange entre une coiffe amérindienne et un masque africain. Ça peut faire sourire à la première vision, mais très vite, on s'incline devant le charisme et le mystère qu'il donne à la chanteuse, ainsi que devant son adéquation à la chanson. On voit souvent Yurari seule, parfois avec le groupe. Ces scènes sont très jolies, Yurari étant vraiment parfaite. Cela aurait suffit venant d'un petit groupe comme Bahashishi à faire un bon Pv. Mais en plus, nous avons droit à une histoire. Un jeune homme et une jeune fille sont assis sur un toit. La jeune fille tient une poupée (Blythe donc). Soudain, jeune fille et poupée disparaissent. Le garçon va passer le Pv à courir dans toute la ville pour la chercher. Mais que cherche-t-il vraiment? Les scènes de course sont assez classique, il court dans toute la ville, comme Fukko dans Hanawa, mais elles s'accordent bien avec la chanson. Et la fin est particulièrement déchirante, lorsque l'on comprend le fin mot de l'histoire.
Vous l'avez compris, voici une véritable merveille qu'il serait criminel de rater.

Voici les liens pour le Pv:
Bahashishi - Oasis (Pv)
Et pour le mp3:
Bahashishi - Oasis (mp3)

En bonus, un live de la chanson: