La seconde chanson de Kimi wo Omô est, comme la plupart des chansons de l’album une ballade. J’aime beaucoup le début de la chanson, parce qu’elle dure assez longtemps et au moment où on pense que Miwako va commencer à chanter, non, elle attend un peu, comme pour nous faire languir… Mais en dehors de ça, la ballade est hyper classique, avec ses cordes et son rythme tout doux. Miwako parvient néanmoins comme à son habitude à faire passer l’émotion grâce à sa superbe voix.

Le meilleur de la chanson reste ses paroles. Miwako en est l’auteur. On sent bien l’influence que Yuu Miri, l’auteur des chansons de Futari a pu avoir sur Miwako. Je ne sais pas si Miwako écrivait avant Kimi wo Omô, mais quoiqu’il en soit, elle utilise le même style que Yuu Miri, mariant dans la même chanson la vie quotidienne et des choses très profondes. Les paroles sont ici assez tristes, Miwako faisant tout pour changer, pour que quelqu’un vienne vers elle. Sans succès. C’est très émouvant, parce que Miwako semble vraiment être celle qu’elle décrit dans la chanson.

Voilà le lien pour Tsuki ga Suki.

02. Tsuki ga Suki

(J’aime la Lune)

Lyrics: Okuda Miwako

Music: marhy

Romaji by cori, Traduction française par moi (Disarm)

nagai kami wo kitta
mune made aru kami wo kitta
heya ni modotte kagami wo mita
demo nani mo kawaranakatta

J’ai coupé mes longs cheveux
J’ai coupé mes cheveux à hauteur de poitrine
Je suis revenue dans ma chambre et me suis regardée dans le miroir
Mais rien n’avait changé.

dou sureba ii?
dou sureba waratte ireru?

Que dois-je faire ?
Comment vais-je être capable de sourire ?

ame ga suki kasa ga watashi wo kakushite kureru kara
umi ga suki namioto ga nakigoe wo keshite kureru kara
tada matteru kyou mo matteru
dareka ga kite kureru koto wo

J’aime la pluie, car mon parapluie me cache
J’aime l’océan, car le son des vagues couvre ma voix pleine de larmes
J’attends seulement, j’attends aujourd’hui également
Que quelqu’un vienne pour moi.

akai kutsu wo katta
HI-RU no takai kutsu wo katta
yoru no machi wo hitasura aruita
demo nani mo kawaranakatta

J’ai acheté des chaussures rouges
J’ai acheté des chaussures à hauts talons
La nuit venue, j’ai parcouru la ville intensément
Mais rien n’avait changé.

dou shitara ii?
dou shitara itakunai?

Que dois-je faire ?
Comment faire pour ne plus souffrir ?

yoru ga suki yami ga namida wo kakushite kureru kara
tsuki ga suki konna watashi sae mo terashite kureru kara
tada matteru kyou mo matteru
dareka ga kite kureru koto wo

J’aime la nuit, car les ténèbres cachent mes larmes
J’aime la lune, car elle brille même sur moi
J’attends seulement, j’attends aujourd’hui également
Que quelqu’un vienne pour moi.

ame ga suki kasa ga watashi wo kakushite kureru kara
umi ga suki namioto ga nakigoe wo keshite kureru kara
yoru ga suki yami ga namida wo kakushite kureru kara
tsuki ga suki konna watashi sae mo terashite kureru kara

J’aime la pluie, car mon parapluie me cache
J’aime l’océan, car le son des vagues couvre ma voix pleine de larmes
J’aime la nuit, car les ténèbres cachent mes larmes
J’aime la lune, car elle brille même sur moi.