La première chanson de Kimi wo Omô est sans aucun doute la plus rock. On est en terrain connu, dans la droite lignée de Aozora no Hate. J’ai eu un peu de mal au début avec cette chanson, que je trouvais quand même un peu en dessous des chansons de Futari. Je ne sais pas si c’est le fait de l’avoir beaucoup écoutée et apprivoisée, ou si c’est parce qu’après avoir écouté tout l’album et m’être rendu compte que les chansons rock y étaient quasi absente, mais maintenant, je la trouve vraiment excellente. Le fait d’avoir vu le clip n’a fait que renforcer cette bonne impression.

En ce qui concerne les paroles, on sent bien que Yu Miri, l’auteur des chansons du premier album n’est pas là. L’auteur est Murano Chokkyu, dont le principal fait de gloire (en tout cas la première chose que j’ai découverte en faisant des recherches sur lui (ou elle)) est d’avoir écrit des chansons pour le boysband LEAD. Cela dit, les paroles sont plutôt de bonne qualité. Seulement on a droit à des paroles un peu abstraites et plus à une petite histoire comme avec Yu Miri. Mais le sens général est intéressant, on reste dans le ton des chansons précédentes, puisque Miwako nous chante sa difficulté à croire au bonheur, et à oublier sa tristesse. La chanson se teinte d’espoir, puisque Miwako, fatiguée de pleurer, se sent comme un nouveau né, prête à ce que le soleil brille enfin sur elle…

Voici le lien pour la chanson Born.

01. BORN (née)

Romaji translation par cori, traduction française par moi (Disarm)

namida ga ochita ato datte
kanashimi ga ieteku wake ja nai
kono mune ni sumitsuita
okubyou na jibun wo tada kanjiteku dake

Ce n’est pas que la tristesse soit détruite
Après que mes larmes aient coulées
J’ai juste l’impression qu’il y a quelqu'un de lâche dans mon cœur.

dakedo shinjite ikitai
chiisana yume no hajimari wo
kokoro wa sukoshi zutsu arukihajimeteku
itami sae hikizurinagara

Mais je veux continuer à croire
Au début de mon petit rêve
Mon esprit commence à marcher petit à petit
Pendant qu’il entraine même la douleur.

tomadoi de ashita ga mienakutemo
omoi wa mirai wo sagasu no deshou
nakitsukareta niji no hate
atarashiku umareta watashi ga iru

Même si je ne peux pas voir demain parce que je suis perdue
Mon amour cherchera probablement l’avenir
Fatiguée de pleurer
Je suis au bout de l’arc en ciel, nouveau née.

kono machi wa sou itsu datte
aimai na genjitsu miseru kedo
tatta hitotsu no negai wo kanjite ikeba ii
sou kanjireba ii

La ville est toujours comme ça
Montrant une vague réalité
Mais j’espère que je pourrai ressentir juste un seul espoir
Oui, Je souhaite que je puisse le sentir.

hito wa dareka to kurabete
jibun wo miushinau keredo
daiji na mono wa sou kokoro ni aru kara
yogosazu ni kagayakasetai

Les gens se comparent à d’autres,
Et se perdent eux même
Mais les choses qui sont précieuses dans leurs cœurs,
Ils veulent les faire briller sans les salir.

zubunure de amagumo hikisaitara
michibiku hikari ni deaeru no deshou
mizutamari ni yurete iru
taiyou ga watashi wo terashite yuku

Si les nuages éclatent parce qu’ils sont trempés,
Nous pouvons probablement rencontrer la lumière qui nous guide
Vacillant dans la flaque,
Le soleil brillera sur moi.

shiawase toka yasashisa toka
me ni mienai mono wo
koboshinagara atsumenagara
itsuka afurete yuku made...

Bonheur, tendresse
Les choses que nous ne pouvons voir se répandent et nous les rassemblons
Jusqu’à ce qu’elles débordent un jour.

ima amagumo hikisaitara
michibiku hikari ni deaeru no deshou
mizutamari ni yurete iru
taiyou ga watashi wo terashite yuku

Si les nuages éclatent maintenant,
Nous pourrons probablement rencontrer la lumière qui nous guide
Vacillant dans la flaque,
Le soleil brillera sur moi.